Université autogérée autonome critique nomade et sans chauffeur

L'AG du 29 avril à voté la reprise des cours à l'unanimité.
Les Mercredis à 14h.


Communiqué de presse: Une nouvelle Université s’ouvre en Île de France

Inaugurée le 18 février dernier, l’Université Paris 14 a fêté ce mercredi sa troisième semaine d’existence. La région parisienne n’avait pas connu de création d’Université depuis 1971 et la fondation de l’Université Paris 13 à Villetaneuse. La quatorzième Université d’Île de France a été fondée par des universitaires, enseignants, chercheurs et étudiants mobilisés contre les réformes issues de la loi LRU.
Son fonctionnement est simple : les cours sont publics et se tiennent, tous les mercredis à partir de 14h00, sur la ligne 14 du métro parisien. Comme la ligne 14, l’Université n’a ni chauffeur, ni Président, ni instances dirigeantes : elle est autonome, autogérée, critique, nomade et ouverte à tous. C’est un lieu d’élaboration et d’échange gratuit de savoirs.
L’Université Paris 14 est une réponse au démantèlement du système public d’enseignement et de recherche organisé par le gouvernement. Ses principes fondateurs affirment, face aux logiques du mépris et de l’économie-reine, la joie d’apprendre et de rencontrer.
La principale mission de l’Université Paris 14 est de mêler recherche scientifique, action politique et travail poétique. L’Université Paris 14 est jumelée avec l’Université Libre de Guadeloupe. Elle est placée sous le patronage de San Precario.

Quatorze minutes (le film de Paris 14)

Un court-métrage de Fred Arens Grandin
Paris, La Frontière/Université Paris 14, 2009



Autres options de visionnage:
Cliquez ici pour voir le film (format QuickTime . mov)
Cliquez ici pour voir le film (format flash video .flv)

Cela prend quelques instants à charger.

Pour diffusion et projection, le film est maintenant disponible en téléchargement HD gratuit.
Cliquez ici (fichier.mov 117 Mo)

jeudi 2 avril 2009

Paris 14 face à la répression

Paris 14 avait eu les honneurs de l’AFP, de 20 minutes, de Libération, des Inrocks, de la Télé Libre, de Der Spiegel, de la télévision belge flamande et d’un paquet de magazines étudiants.
L’Université attire à présent l’attention de la RATP elle-même, qui a fait tourner à plein régime hier son dispositif de vidéosurveillance pour permettre à ses équipes mobiles de (tenter de) rejoindre notre cours. La chasse a été cocasse : malgré la retransmission en direct de nos cours pendant 1 heure au PC sécurité de Saint Lazare, il a fallu que nous prenions une longue pause-discussion sur les quais pour qu’une équipe de contrôle parvienne à nous trouver.
L’échange a vite été aussi sympathique qu’avec les passagers du métro, mais malgré la fraternisation, nous avons été sommé de cesser de distribuer nos polycopiés et plans de cours. « Interdit de distribuer des tracts », seuls les journaux publicitaires sont autorisés. Il est par contre parfaitement possible, cela a été confirmé par l’équipe de contrôle, de « parler » dans le métro.
L’Université Paris 14 prend acte de l’intérêt manifesté par la RATP et la police nationale pour ses cours. Elle poursuivra ses activités de maintien de l’ordre public par l’enseignement et la recherche. Elle reprendra la distribution de tracts après la faillite (imminente selon plusieurs sources) des journaux publicitaires qui ont pour l’instant l’exclusivité des poubelles du métro. Elle se réjouit de voir se joindre aux mouvements en cours de plus en plus de policiers et de contrôleurs, tous exténués par les exigences de la bibliométrie appliquée aux contraventions, aux plaintes et aux peines.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire